COMMENT MANGER SAINEMENT AVEC NOS ALIMENTS LOCAUX

📅 May 09, 2020

⏱️3 min de lecture

🇨🇲 Sur le chemin vers un mode de vie plus sain, l’exercice physique est fondamental nous le savons tous. Néanmoins, ce qu’on mange l’est tout aussi parce que, les aliments que nous donnons à notre corps pourraient accélérer le processus de brûlage de gras et de construction de muscle ou alors augmenter le mauvais gras dans les zones où nous le voulons le moins.

Il vous est probablement arrivé comme à moi de parcourir le web à la recherche des aliments les plus sains pour la prise de muscle ou encore la perte de poids. Je suppose aussi que vous avez été déçu après avoir vu que certains de ces aliments n’étaient ou pas très accessibles au Cameroun ou semblaient fades et sans goût.

C’est pourquoi dans cet article, je vous parlerais des aliments et de certains mets traditionnels communs au Cameroun qui sont excellents pour les sportifs, en particulier pour la prise de muscle et le maintien de la masse musculaire.

Le Haricot : Moins cher, disponible et bon, le haricot est une bonne source de protéines à ajouter à votre menu si vous voulez éviter de manger beaucoup de viande.

Note : les protéines contiennent les acides aminés qui réparent les muscles après chaque exercice physique et donc sont essentiels pour la prise de muscle et le maintien de la masse musculaire. Vous en retrouvez aussi dans des aliments facilement accessibles comme la viande, la poitrine de poulet, les œufs et aussi le lait.

Et les Beignets Haricot ? Ce repas est excellent pour reprendre des forces. Les beignets sont constitués de farine et donc de glucides qui fournissent l’énergie dont le corps a besoin pour brûler des calories durant l’exercice physique. Mais après, tout dépend de la façon dont il est préparé car l’excès d’huile conduit à l’excès de gras (mauvais gras dans ce cas). Et l’excès de glucides conduirait plutôt à une prise de poids, du coup il serait préférable de modérer la quantité de beignets que vous mangez car en plus des glucides ces derniers contiennent pas mal de sucre. D’autres aliments contenant des glucides sont les pommes de terre, les patates douces, le manioc, et le plantain parmi tant d’autres.

Le Poisson Braisé : Le poisson de lui-même est riche en protéines mais aussi en vitamines et en oméga 3 dont le corps a certainement besoin. Heureusement, au Cameroun, on a l’embarras du choix quand il s’agit du poisson et des façons de cuisiner ce dernier. Vous pouvez l’accompagner avec des légumes comme les haricots verts ou une salade si vous cherchez à réduire votre consommation de glucides.

Les légumes : Les fibres sont d’une importance capitale pour un repas équilibré. Au Cameroun on possède une multitude de légumes comme le folong, le waterleaf ainsi que plusieurs mets traditionnels à base de ces derniers et différents autres légumes. Une fois de plus, l’attention devrait être portée sur la façon de cuisiner ces derniers.

Si vous souhaitez perdre du poids vous devez réduire le gras et le sel mais surtout entrer dans un état qui s’appelle « déficit de calories » qui permettra à votre corps de brûler le gras en réserve et quoi de mieux que les légumes pour cela ? Si vous souhaitez gagner du muscle par contre, vous devez être en « surplus de calories » et dans ce cas manger les aliments riches en protéines mentionnés plus haut en grandes quantités comme le poulet, la viande et les œufs vous seront d’une grande utilité.

Fruits : Ici encore, la nature nous a gâtée. Les papayes, les mangues, les oranges etc sont vos alliés. L’idéal serait d’ailleurs de remplacer les sodas industriels par ces derniers qui vous donnerons le seul sucre dont vous avez besoin. Un dernier aliment tout aussi important que les autres c’est L’avocat. Il est riche en « bon gras » et est un excellent allié pour la croissance de muscle.

En conclusion, au Cameroun on a tout ce qu’il faut pour manger sainement et à des prix abordables. Malheureusement la liste ci-dessus n’est pas exhaustive mais c’est un bon début vers une façon de manger plus saine et économique strictement à base de produits locaux.

Article de Eliah Eyoum